12 avril 2017 ~ 0 Commentaire

Un monde merveilleux

Hello les loulous !

Je le suis souvent demandé : à quoi ressemblerait un monde merveilleux ? Comment serait-il ? A quoi aurait-il l’air ? Serait-il tout rose, tout bleu ? Tout vert ? Rond comme un chapeau melon, rond comme la Terre ? Ou rectangulaire comme une table, rectangulaire comme un planisphère ? Long comme le ciel, immense comme l’océan, ou petit comme la fleur, petit comme le bonheur ?

Un monde merveilleux n’aurait d’aspect plus merveilleux qu’un monde de paix, de fraternité, d’égalité, de liberté et d’amour. Un monde ou le bonheur serait le quotidien de tous, un monde ou le bonheur aurait la taille de l’univers, sans frontière, sans début ni fin. Un monde juste, un monde beau, un monde merveilleux.

Seulement, je crains que ce monde utopique n’existe que dans mes rêves les plus fous. Car sans malheur, pas de bonheur. Sans noir, pas de blanc. Sans méchanceté, pas de gentillesse. Sans tristesse, pas de joie. Sans haine, pas d’amour. Sans guerre, pas de paix.

Ils vont de paire, c’est ainsi. Certains ont plus de chance et ne connaissent que la bonne moitié des paires, mais la roue tourne. Elle tourne sans cesse, passant de l’ombre à la lumière, des ténèbres à la clarté. Une lumière brille à chaque bout de tunnel.

N’oubliez pas, mes loulous, quoi qu’il arrive : la roue tourne. La chance, le destin, vous sourirons. Les étoiles veillent sur vous. Rien n’est jamais figé. Ni le bonheur, ni le malheur. Même la souffrance est éphémère. Elle vient, elle part.

Il n’y a pas de monde merveilleux car il ne peut pas y en avoir sans mauvaises choses. C’est ainsi. Toute notre vie, nous aurons mal. Nous serons à terre, au tapis, out, pourtant il faudra nous relever, et se battre pour vivre le meilleur, pour connaître la deuxième moitié de la paire. Si nous ne souffrions pas d’abord, comment reconnaître le bonheur, l’amour et la joie ? Comment savoir que c’est si bon ? Comment savoir qu’il faut en prendre soin, le chérir, l’aimer et en profiter ?

Relevez-vous, mes loulous. Toujours. Parce que le meilleur reste à vivre. Parce que rien ne dure jamais. Parce que le monde est beau, même si c’est dès fois dure à dire. Parce que vivre est un cadeau, une bénédiction.

Parce que vous êtes forts et durs. Parce que vous êtes des battants. Parce que vous saurez résister.

Parce que vous êtes des champions.

Love you, mes loulous

<3

La fille au chapeau melon

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Metformine pas cher pharmac... |
Amoxicilline pas cher pharm... |
Pasplusloinquemaintenant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon lifestyle
| Fagugrafgiona
| Resvicoderco